Ben oui, ils feront preuve de discernement…

Il faisait beau hier soir, sur Québec comme ailleurs dans notre beau pays sous Loi 78.

Ma soeur et son conjoint reviennent d’un spectacle de danse auquel participaient deux charmantes cocottes de la famille. Ils vivent dans Saint-Jean-Baptiste et voyagent en autobus. Ils débarquent sur la rue Saint-Jean. Beauf a toujours son appareil photo au cou. Ils marchent un peu, aperçoivent un petit rassemblement devant le bar Le Sacrilège. En s’approchant, ma soeur reconnaît deux copains à travers la trentaine de personnes qui sont encerclées par de nombreux policiers. En fait, ils étaient 37 qui marchaient en file, sur le trottoir, calmement, n’empêchant en rien la circulation, ne cassant rien… mais arborant le carré rouge.

Ma soeur s’approche calmement de l’attroupement et demande, poliment, à un policier:

 »Qu’est-ce qui se passe? »

 »Madame, retournez sur le trottoir d’en face… »

 »Est-ce qu’il y a manifestation illégale? Je voudrais aller parler à deux de mes amis qui sont là… »

 »Madame, circulez! »

Elle tente de s’approcher pour parler avec ses amis. Le policier la prend par le bras et la tire vers lui.

 »Heille, t’as quel âge pour vouloir aller parler à tes amis? »

Heu… Elle dit au policier de ne pas la toucher. Elle tente de se dégager mais le policier la tire plus fort et lui tord le bras. Plus elle tente de se dégager, plus il lui fait mal. Beauf essaie de la rejoindre mais se fait pousser par un autre policier qui lui dit:

 »Avec la caméra que t’as dans le cou, tu pourrais les payer tes frais de scolarité! » Mon beauf a 48 ans. Deux baccs et une maîtrise.

Devant la résistance de ma  »dangereuse » soeur de 5 pieds 3 pouces montée sur un frame de chat, un 2e policier vient en aide à son compagnon de travail. Ils menottent ma soeur, l’embarquent dans leur voiture, saississent son sac à main et fouillent dedans. Le beauf s’élance pour la rejoindre et se fait plaquer sur la voiture.

Je ne vous cacherai pas que, rendus là, ma soeur et le beauf les ont traités d’imbéciles et de morons. Ma soeur a également eu droit à une  »Vous autres pis vos mardes du PQ » bien senti.

D’autres policiers sont venus et ont demandé à ce que ma soeur et mon beauf soient libérés. Faut comprendre qu’il y avait l’escoude vidage de bar sur place. Ce ne sont pas les plus glorieux et subtiles représentants de la force policière à Québec, mettons… Mais comme la ministre Courchesne l’a suavement répété des centaines de fois:  »Nous allons nous fier au bon jugement des forces de l’ordre… »

500$ d’amende chacun pour avoir empêché la circulation… Mais.. heu… ce ne sont pas les gens sur place qui ont empêché la circulation. Ce sont les policiers qui l’ont arrêtée!!! Rien d’illégal. Pas de casse. Pas de projectiles lancés aux policiers. À la limite, quelques quolibets bien sentis. C’est tout. Le cas de ma soeur, d’abord arrêté illégalement pour entrave au travail des policiers (pas de lecture des droits etc.) est un cas qui les a particulièrement embêté, au poste. Savaient pas trop quoi lui dire.

Câlisse.

Ne sortez plus de chez-vous, vous pouvez être arrêté n’importe quand. Bien hâte de voir ce qu’ils feront lors de la tenue du Festival d’été, alors que les rues de Québec sont bondées et que les trottoirs débordent. Car oui, les tizamis, il y aura des carrés rouges qui accompagneront les macarons du FEQ.

Ceci n’est qu’une histoire parmi des centaines d’autres qui briseront le Québec dans une tentative de le mettre à genoux.

19 Réponses à “Ben oui, ils feront preuve de discernement…”


1 2
  • Formulez une plainte en déontologie policière et contestez la contravention : c’est la seule maintenir nos droits et pénaliser les excès des forces policières.

    Il n’est pas nécessaire d’avoir le nom ou le matricule des policier.ère.s en question : vous pouvez identifier vos tortionnaires à l’aide d’un album-photo mis à la disposition des citoyenNEs.

    Couchez sur papier le maximum de détails de l’évènement, et demandez à votre soeur et son conjoint de faire de même.

  • Est-ce que l’on pourrait voir une copie du constat? Question de vérifier la vérité de vos assertions…

  • Merci pour le précieux témoignage. On se demande vraiment ce qui est en train de se passer dans notre belle province ces temps-ci.

  • Allez poster ça là. C,est une page FB qui compile ces évènements.

  • C’est tellement crédible…

  • Pourquoi ne pas en profiter pour annulé notre abonnement à la presse et déconnecter la télé on sauverait des $$$ en plus… y’a rien de mieux que de marcher dans la rue pour voir vraiment ce qui se passe.

  • @Philippe: oui ce l’est malheureusement.
    Les témoignages se multiplient.

  • tinarose Bastien

    C’est vrai que sa fait peur.Mais je ne mettrai pas à genou.
    J’avais une rage au fond de moi qui est inconnue de ma personne mais là sa s’est réveillé.
    J’ai la rage envers Charest et sa gang de flics de fachistes.
    Sa crée une violence qui n’est pas normal.
    Je serais capable de lui craché à la figure coup de pieds à bonne place et pire encore, je te jure il faudrait pas qu’il se trouve devant moi.
    Les jeunes s’est l’avenir et je les admirent c’est pas facile ce qu’ils vivent.

  • Une chose est sure c’est que personnellement alors que je n’avais pas participé à aucune manifestation, désormais je serais dans toutes les principales et ce même sur mon temps de travail. En effet j’étais sympathique à la cause étudiante, mais non impliqué, mais devant des lois policières aussi énormes, je suis prêt a risquer la prison et les blessures plutôt que de soumettre à la dictature. une lois comparable aux lois russes, c’est inacceptable, et John James aura a en répondre…

  • Dans ces cisconstances plus qu’extraordinaires, c’est sûr qu’il y’aura de la stupidité commise des deux côtés… Je ne suis pas en accord avec les gestes de ces policiers mais tout le monde est sur le qui-vive et il lui avait donné un avertissement claire de ne pas s’approcher, elle l’a fait quand même. C’est évident qu’il allait réagir et oui, faut assumer qu’il aurait réagit exagérément malheureusement. Il y’a eu beaucoup d’exemples récents qui prouvent qu’il faut se méfier. Malheureusement, ici à Montréal nous avons vécu une situation similaire mais de la part de manifestants: en voulant traverser la ville pour rentrer, nous avons évité la foule. Aux coins de Peel et President Kennedy, environ 5 d’entres eux marchaient au milieu de la rue (loin de la marche officielle, qui terminait). Nous avons arrêté la voiture pour les laisser passer et ils ont commencé à nous crier des bêtises, à nous insulté parce ce qu’on consuisait une Chrysler 300 (on s’en fous-tu ?) et l’un d’eux a donné un coup de pied à la voiture. Gratuit. Stupide. Comme la police ci-haut. Ces gens ne savaient même pas que nous sommes pour eux. Bref, les policiers aussi sont sur les nerfs, ils se mettent en danger tous les soirs de manif et faut juste pas prendre de chance pour le moment en pensant que c’est OK de les défier.

1 2

Laisser un Commentaire




Les voyages du Lion Hupmann |
yadieuquirapplique |
puzzle d'une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Post scriptum
| Partager des mots
| catherinerobert68