Archive mensuelle de juin 2009

Alexandra et Michael

- Maman, je suis vraiment triste.
- Pourquoi ma puce?
- À cause de Michael…
- Jackson? Ah oui? Parce qu’il est mort?
- Oui….

Difficile d’éviter le sujet vu la couverture médiatique…

- Et pourquoi ça te rend triste?
- Parce que je ne l’ai jamais vu chanter!
- Moi non plus ma grande, je ne l’ai jamais vu chanter pour vrai.
- Oui. Mais toi tu AURAIS pu. Moi, je pourrai JAMAIS.

Cinq ans. Et toute la vérité. Simple. Pure. Incontournable. Carpe Diem.

Crapoteux, voilà, je l’ai dit, Paul.

C’est un mot qu’il affectionnait particulièrement. Ça me faisait rire. La signification exacte, fallait se la faire en direct, autour d’un cigare et d’un bon rouge. Il en jetait, Paul. Il se la jouait énorme. Démesurée. Et moi, je riais. Je lui racontais des trucs vraiment terre à terre, histoire de le confronter dans ces aventures de guerre. Je lui disais que je jouais au bingo. Que je tricotais mes pantoufles. Que je cultivais des laitues. N’importe quoi. Et il ne me croyait pas. Mais il riait.

Il en jetait, Paul. Il était fébrile. Allumé. Parfois désagréable. Il racontait des trucs. Les gens croyait qu’il exagérait. Sur certaines chose, peut-être. Sur d’autres, sur la guerre, sur la mort, sur ce que l’humain peut faire d’atroce, mais aussi de beau, il se la jouait mezza voce. Du moins en personne. Ses yeux se voilaient. Il était tendre, ben oui. Pis dur comme le roc.

On s’était un peu perdus de vue. La famille, les continents, la vie. Mais il m’avait retracée, dernièrement. Pas trop crapoteux ton roman de fifille la grande? Sais pas, Paul.

So long, Paul.

MAJ: Je n’ai toujours pas réglé mon problème de site. Alors c’est petit et je suis incapable de créer des liens…

À go, on blogue!

Ben non, je blogue pas vraiment.
Quand on blogue, c’est qu’on a des propos pertinents (?) à partager.
Schnoutte de schnoutte…
J’ai tellement de trucs à raconter.
Et en même temps, je ne sais plus par quel bout les attraper, les trucs.
Ça se bouscule. Ça fourmille. Ça déborde.
Je fuis.
Dans le sens de fuites. Et non de fuite.
Sur quel fil je tire pour vous les narrer sans me détricoter?
Sais pas…
Pis en plus, mon portail d’administrateur est tout mélangé, lui aussi.
Alors j’écris tout petit.
Petit.
Petit.
Petit.

Sous la toge chez Québec Loisirs -2

En grande primeur ce matin, la nouvelle page couverture de Sous la toge, qui sort cet été chez Québec Loisirs. Je l’aime bien et je pense qu’elle rejoindra le lectorat de ce club de lecture.

**Avis à ceux qui m’ont connue dans la vingtaine, à mon époque de rousse enflammée: je jure que je n’ai pas posé pour l’illustratrice… Mais j’avoue que je suis restée un peu baba emoticone

0734855200.jpg 

Casting de groupe

J’ai envie de m’amuser un peu aujourd’hui… Je lance un appel à ceux et celles qui ont lu Sous la toge. Pour les besoins de l’expérience, transformez-vous en directeur de casting…

Si le roman était porté à l’écran, qui engageriez-vous pour les rôles principaux? Caroline, Eugénie, Valérie, Daniel, Guillaume, sans oublier les charmants Mes Tremblay et Vautour?

Allez, je vous donne le budget que vous voulez! 

MAJ: J’ai eu beaucoup de commentaires qui ne se retrouvent pas ici alors voici ce qui de dessine comme tendance lourde: Catherine de Léan revient dans toutes les propositions de casting! Bien d’accord. Certains la voit comme Caro, d’autres, Eugénie. J’adore cette actrice!




Les voyages du Lion Hupmann |
yadieuquirapplique |
puzzle d'une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Post scriptum
| Partager des mots
| catherinerobert68